Aucune mère ne devrait mourir en donnant la vie!

Il y a, à peine, quelques semaines, Anena, une jeune femme de 32 ans enceinte, a été emmenée d’urgence, tôt le matin, au centre médical. Elle était incapable de marcher parce qu’elle était en plein travail. Anena avait passé toute la nuit à souffrir parce qu’il n’y avait aucun moyen de transport pour l’emmener jusqu’au centre médical, en pleine nuit. Elle a été emmenée au Karin Medical Centre parce qu’il est l’établissement de santé le plus proche de chez elle. Bien que le bénévole médical du village, Okema, sache que nous ne pouvons offrir, à cette femme, les soins liés à l’accouchement, il espérait que nous pourrions lui porter secours d’une manière ou d’une autre puisque le prochain centre médical dédié aux accouchements se trouve à des kilomètres. Lorsque l’équipe médicale l’a examinée, ils ont réalisé qu’Anena avait besoin de soins spécifiques qui ne pouvaient lui être administrés au Karin Medical Centre. Elle avait besoin de soins de toute urgence. Heureusement pour elle, Anena a été transportée vers un autre établissement de santé qui pouvait gérer son cas. L’équipe médicale était si désemparée face à cette situation. Les membres de l’équipe médicale ont raconté que beaucoup de mères doivent subir ce type de situations délicates parce que la communauté ne dispose pas de services médicaux adéquats.

 “Nous sommes partis du principe suivant : il n’y a aucune raison pour qu’une femme meurt pendant sa grossesse ou en accouchant.”

Les retards importants dans le transfert d’une mère et de son bébé peuvent laisser le bébé ou la mère dans un état critique. Nous pensons qu’une mère ne devrait pas mourir en donnant la vie et qu’un bébé ne devrait pas mourir parce que sa mère ne peut avoir accès au soins requis!

Nous pouvons éviter ces situations grâce à votre soutien, en construisant une maternité et en nous assurant qu’elle soit équipée et gérée par des professionnels médicaux bien formés.

Un voyage de plusieurs kilomètres débute par un simple pas

Dans son combat pour l’amélioration de la qualité des soins apportés à la communauté, le Karin Medical Health Centre a franchi des étapes déterminantes, notamment grâce à la gestion acharnée de la responsable médicale, Benna Aguti.

L’état de santé d’une mère a un impact sur la famille et sur l’ensemble de la communauté. Comme de nombreux pays en développement, l’Ouganda a un taux élevé de mortalité maternelle. Le ratio de mortalité maternelle de l’Ouganda - soit le nombre de femmes décédées des suites de leur grossesse sur 100 000 naissances -  s’élève à 435, selon les chiffres de l’UNICEF pour 2012.

Rien qu’au cours de la dernière année depuis l’ouverture du centre médical, Benna a mis au monde, en urgence, six bébés. “C’était périlleux”, se souvient-elle. Elle a dû travailler avec très peu de matériel d’accouchement.

Benna déclare qu’il est important qu’une maternité soit construite. Cela permettra de sauver beaucoup de mères et leurs bébés. Pour l’instant, le centre médical encourage les mères à se rendre régulièrement au soin prénatal et à s’assurer d’être immunisées contre le tétanos. Les professionnels du centre médical s’assurent également que leurs patients soient adressés à un établissement médical proche et équipé pour les accouchements. “Nous refusons tout décès maternel”, ajoute Benna. “Nous sommes partis du principe qu’il n’y a aucune raison pour qu’une femme meurt pendant sa grossesse ou en accouchant.”

C’est grâce à vos contributions et à votre soutien que nous avons pu réaliser ce progrès. Mais la bataille n’est pas terminée. Le nord de l’Ouganda reste l’un des endroits les plus difficiles au monde pour devenir mère. Nous avons besoin de soutien pour notre cause.

Lorsque des donateurs potentiels nous entendent raconter pourquoi ils devraient faire un don aujourd’hui, ils écoutent. Mais lorsque vous parlez à vos amis et à vos familles de la confiance que vous nous accordez parce que vous savez, qu’avec notre travail, nous faisons la différence, ils agissent.

Madame Hope Okeny

Executive Director - Karin Community Initiatives Uganda

 

back to top