Je fais un legs

Même si vous n’êtes plus là, vous pouvez encore faire la différence et contribuer à un monde plus juste.
Pour faire un legs, il faut rédiger un testament pour faire connaître votre volonté. L’intervention d’un notaire ou d’un conseiller n’est pas obligatoire, mais elle est recommandée pour s’assurer de la validité du testament et du respect des règles successorales en vigueur. En effet, votre situation familiale et patrimoniale est unique, il vous faut donc du sur mesure.
Si vous choisissez de rédiger votre testament vous-mêmes, vous pouvez le déposer chez votre notaire, ce qui garantira qu’il sera bien retrouvé au moment de votre décès.

Faire un legs combien ça coûte ?
L’impôt de succession varie en fonction de la Région dans laquelle vous habitez et du lien de parenté avec le bénéficiaire. En Wallonie, léguer à votre filleul ou à votre meilleure amie peut s’avérer extrêmement couteux, les taux montent progressivement jusqu’à 80%.
Toutefois, les ASBL, entre autres, bénéficient d’un tarif privilégié. Pour les ASBL, le tarif varie selon que vous habitiez en Wallonie (7%), à Bruxelles (12,5 % ou 25%), ou en Flandre (8,5%).
Du coup, grâce à ces tarifs privilégiés, il est possible de faire d’une pierre deux coups (optimisation fiscale tout en soutenant une bonne cause) par le legs en duo.

On vous explique :
Le legs en duo vous permets dans certains cas de soutenir une bonne cause tout en allégeant la charge fiscale de vos héritiers, en particulier (mais pas seulement) lorsque ceux-ci ne bénéficient pas des tarifs applicables en ligne directe.
Concrètement, le legs en duo consiste à faire deux legs. Vous léguez une partie de votre patrimoine à une association que vous désignez comme légataire universelle, pour autant que – en plus des droits de succession sur sa part propre – cette association prenne à sa charge le paiement des droits de succession du legs des autres légataires ou héritiers.

Un exemple vaut mieux qu’un long discours :
Oncle Sam habite en Wallonie et lègue 150.000 euros à Donald, son neveu.
Donald devra payer 68.125 € de droits de succession. Après impôt, il bénéficiera donc de 81.875 €.

Si maintenant Oncle Sam décide de léguer la totalité à une ASBL à charge pour celle-ci de donner 90.000 € à Donald - hors droits de succession - les droits à charge de l’œuvre seront de
- 35.125 € sur les 90.000 € remis à Donald,
- 4.200 € sur les 60.000 restants ;
Soit 39.325 euros
Il lui restera donc 20.675 €.

Toutes vos questions peuvent être adressées à Solveig, au cours d’un entretien confidentiel et personnalisé.
Vous pouvez aussi retrouver de plus amples renseignements sur les testaments, cliquez sur ce lien.
WAPA fait en effet partie de la campagne Testament.be depuis 2018 !

 

back to top