Soins de santé

Deux petits centres médicaux,  tentent de répondre aux besoins des communautés avoisinantes. Le premier centre médical a ouvert en 2005 pendant la guerre et le second en 2012. Toutefois Karin Community Initiatives Uganda travaille depuis 2003 afin de responsabiliser les individus, les familles et les communautés à leur droit à l'accès aux soins de santé. 

Grâce à la campagne WOMEN4WAPA, la maternité d'Unyama est sortie de terre. Elle a été construite de sorte à pouvoir être annexée centre médical. Un mécène étranger a également permis le début de la construction de la maternité d'Agonga mais celle-ci doit également être finalisée. 

Les centres médicaux ont pour objectif d'être un vecteur afin de sensibiliser les populations et leur permettre de répondre à leurs besoins en matière de soins de santé : vaccinations, traitements vermifuge, soins de santé généraux, tests en laboratoire, dépistagedu HIV/sida et consultations psychologiques, soins des maladies infectieuses, transfert vers un hôpital qui peut prendre en charge la prévention de la transmission de la mère à l'enfant du VIH et antirétroviraux. 

En outre, l'incroyable travail des volontaires (VHT - village health team) provenant de ses communautés et formés continuellement a un impact très positif au sein de ses communautés. Le volontaire se déplace, rend visite aux familles qui lui font confiance. La mortalité de la mère et de l'enfant a diminué dans ces deux communautés car les mères sont incitées à aller accoucher à l'hôpital et donc être prises en charge médicalement si complications il y a. 

Détail des besoins :
Salaires de deux sages-femmes pour la maternité d’Unyama : 7200€/an
Construction de la maternité d’Agonga : 40 000 €
Matériel médical et de dépistage : 30 000 €
Médicaments : 20 000 €

C’est le programme qui nécessite le plus d’aide financière. Plus de 1 400 personnes par mois sont traitées dans les deux centres médicaux à Agonga et Unyama. Sont nécessaires : du matériel médical (du lit d’hôpital au stéthoscope fœtal en passant par des moustiquaires) et de dépistage (VIH/Sida, tuberculose,…) ainsi que des médicaments (traitement anti-malarique, antidouleurs,…). 

Nous sommes à la recherche de 97 200

back to top