rendre la dignité humaine après la guerre

Industrie laitière

Le projet est très simple! Grâce à l'obtention d'une vache et d'une formation adéquate, on change la vie d’une famille victime de guerre ! Eh oui, le lait nourrit la famille entière mais les revenus de la vente du lait (10 à 15 litres par jour) permettent en plus la diversification alimentaire (poulet, huile,…), l’accès aux soins de santé, la scolarisation des enfants et même l’épargne ! 

Tout commence par une femme ! En effet, les bénéficiaires sont des femmes victimes de la guerre : ex-enfants soldats, déplacées internes, veuves de guerre ou encore porteuses du VIH. Ce sont donc elles qui vont suivre une formation en industrie laitière (parfois avec leur époux) et être évaluées avant d’obtenir une vache. La vache est généralement pleine et après la naissance de son petit, la vache commencera à produire du lait. Si le veau est une femelle, celui-ci rejoindra une autre famille bénéficiaire et ainsi de suite. 

Evidemment, l'association encourage les époux ou les fils des bénéficiaires à faire partie du programme. Premièrement, parce qu'eux aussi sont des victimes de guerre mais également parce que les tâches liées à l'industrie laitière sont lourdes et ne peuvent être effectuées seule (couper l'herbe pour la vache, aller chercher 40 litres d'eau par jour, transporter le lait au réfrigérateur en ville, etc.) en plus de toutes les tâches quotidiennes et s'occuper des enfants. 

Le programme va plus loin : la famille bénéficie d’un vélo afin de transporter le lait jusqu’au centre de réfrigération à Gulu " Milk Matters", où il sera vendu mais aussi pour transporter des herbes, des graines etc. Enfin, la bénéficiaire pourra également compter sur l’aide et les conseils d’un vétérinaire lorsque l’animal est malade, qu’il met bas ou encore qu’il faut l’inséminer artificiellement ! 

5 familles bénéficient actuellement du programme. Une vingtaine de familles sont inscrites sur la liste d’attente. 

Détail du coût du programme par famille :  
1 vache (+ transport) : 675 € + 67 €
1 formation: 210 €/an
1 vélo : 82 €
1 service vétérinaire (annuel) : 70 €


TOTAL : 1.104 €

Nous sommes à la recherche de 22 080 € (soit 20 vaches)

back to top