Changeons la vie d'une famille avec une vache !

WAPA International a besoin de votre aide pour qu’ensemble nous nous reconnections à l’«essentiel». 

Car s’associer à nous aujourd’hui, c’est rendre la dignité humaine à ces hommes et ces femmes, ex-enfants soldats, anciennes épouses de guerre, veuves, déplacé(e)s internes et enfants nés en captivité dans le nord de Ouganda, une région qui a connu 20 ans de guerre civile entre 1986 et 2006. 

WAPA encourage les familles les plus précarisées à créer une activité génératrice de revenus et ce notamment grâce à l’élevage de vaches laitières. Les bénéfices sont nombreux : diversifier l’alimentation de la famille, offrir une éducation aux enfants, avoir accès aux soins de santé et dans le meilleur des cas épargner.    

Avec 50.000 euros, nous pourrons notamment offrir des vaches laitières aux 15 premiers fermiers en attente, agrandir l’étable modèle actuelle afin de créer un élevage tout en améliorant la race des vaches locales, ajouter 5 vaches au bétail existant pour que dans un délai de 3 ans, nous soyons à même de produire notre propre élevage à plus haut rendement et créer ainsi un cercle vertueux et solidaire.  

C’est le moment de changer la vie d’une famille avec une vache et de leur rendre leur dignité et l’autonomie financière nécessaire pour subvenir aux besoins de leur famille. Ne serait-ce pas ça l’essentiel ? 

LE MODE D’EMPLOI

Chaque euro versé sur la plateforme www.charidy.com/wapa pendant la campagne sera TRIPLÉ ! 1 euro = 3 euros versés au projet, grâce au soutien de généreux partenaires qui nous aident à atteindre notre objectif de récolte de 50.000 euros.

Souvenez-vous de la règle de base d’un crowdfunding : c’est TOUT OU RIEN – on récolte 100% de l’objectif que l’on s’est fixé en 24 heures, ou chaque donateur sera remboursé.

Votre don nous permettra de soutenir la réintégration des victimes de guerre (ex-enfants soldats, veuves, orphelins, déplacés internes,…) et ainsi leur permettre de reconstruire leur avenir.

MERCI MILLE FOIS!

D'ores et déjà merci à 

back to top